Réhabiliter un équipement
Réhabiliter un équipement

Palais de justice de Lons le Saunier

39000 Lons le Saunier - Jura - Bourgogne-Franche-Comté

BÂTIMENT / LOGEMENT

Construite au XIXe siècle, l’ancienne école normale de filles de Lons-le-Saunier est parvenue jusqu'à nous avec ses façades d'origine solennelles et bien composées. A l'intérieur, les aménagements ont fortement évolué pendant près d'un siècle au gré des besoins de l'enseignement, et les planchers, plusieurs fois reconstruits, ont été dégradés par un incendie au début des années 2000. Le projet regroupe dans ce lieu chargé d'histoire le tribunal d’instance, le tribunal de commerce et le conseil de Prud’hommes avec une restauration soignée du bâtiment existant en zone de protection du patrimoine architectural et urbain. Si l’intérieur de l’édifice a été chahuté par les épisodes cités, l’enveloppe reste intacte. L’intention est de se glisser dans le bâtiment existant, conserver sa structure autant que possible et profiter de ses volumes généreux. Les planchers endommagés sont déposés au prix d’un important travail de curage. Les nouveaux planchers utilisent une technique mixte, le SBB Système Bois Béton, avec des poutres en lamellé-collé de bois de châtaignier. En plus de retrouver des plafonds de qualité, ils participent à créer une ambiance apaisée et présentent des avantages techniques, mécaniques, acoustiques, de poids et de résistance au feu. Ce procédé fait toute l’originalité et la qualité de cette réhabilitation, au contraire d’une solution classique plancher collaborant et sous-face placoplâtre. Au final, c’est un travail d’insertion douce dans les murs, la recherche d’une expression douce et juste pour un Palais de Justice contemporain et des espaces lumineux, sensibles et confortables pour ceux qui y travaillent.

Catégorie Bâtiment / logement
Numéro de projet177
Adresse du projet 295 rue Georges Trouillot
39000 Lons le Saunier
Date de candidature05/03/2018

Bâtiment / logement

Détail projet

Surface en m² : 1825
Coût total en € HT (hors foncier, hors VRD) : 4700000
Volume lot bois n°1 - m³ : 115
Coût du lot bois n°1 - € HT : 418000
Coût du lot bois n°2 - € HT : 214000

Structure bois du bâtiment

Structure verticale :

ProduitEssences Zone tempéré (Europe/Amérique du Nord)Provenances (lieu de croissance du bois)Traitements de préservation
Panneau ossature boisJe n'ai pas l'informationAucuneJe n'ai pas l'information

Structure horizontale :

ProduitEssences Zone tempéré (Europe/Amérique du Nord)Provenances (lieu de croissance du bois)Traitements de préservation
Plancher mixte bois-bétonCHATAIGNIEREuropeJe n'ai pas l'information

Charpente :

ProduitEssences Zone tempéré (Europe/Amérique du Nord)Provenances (lieu de croissance du bois)Traitements de préservation
Charpente traditionnelleEPICEA (sapin du nord)FranceJe n'ai pas l'information

Revêtement bois extérieur

Menuiserie intérieure et extérieure

Menuiserie extérieure :

ProduitEssences Zone tempéré (Europe/Amérique du Nord)Provenances (lieu de croissance du bois)Essences exotiquesFinition
Menuiserie boisMELEZEEuropePeinture
Volet boisMELEZEEuropePeinture

Isolation des murs

Isolation de la toiture

Approche environnementale : Le projet est installé dans un bâtiment existant datant de 1870, il est donc soumis à la réglementation thermique dite "élément par élément". Une attention particulière a été portée sur la Qualité Environnementale, notamment sur les points suivants : Traitement des espaces extérieurs : Projet paysager pour le parvis d’entrée : - Maintien des trois beaux magnolias existants et plantation d’un quatrième magnolia - Répartition favorable entre les sols imperméables (pierre, béton désactivé) et perméables (stabilisé et dalles enherbées) - Zone enrobé réduite au maximum Projet paysager pour la cour : - Création d’un jardin d’agrément et de mise à distance du stationnement - Réalisation de clôture en acier laqué sur muret béton, doublée d’une haie végétale (cépée + charmille) Gestion de l’eau à la parcelle : - Un traitement paysager faisant une large place aux sols perméables : zones plantées, stabilisé et dalles enherbées - Mise en place de deux cuves de rétention Qualité des espaces intérieurs : - Orientation SUD / SUD EST privilégiée dans le choix de l’implantation des bureaux Approche bioclimatique Confort d’été : - Remplacement à l’identique de tous les volets bois existants - Stores toiles extérieurs en compléments pour les baies particulières lucarnes - Stores toiles intérieurs en complément pour les baies particulières type baie cintrée - Vitrage solaire pour le grand ensemble vitré de la Salle des Pas Perdus - Inertie du plancher mixte - Rafraichissement par caisson adiabatique Confort d’hiver - Ventilation double flux avec échangeur de chaleur haute performance - Plancher chauffant au rdc apportant chaleur uniforme pour les espaces publics - Radiateur basse température dans les bureaux des étages - Production de chaleur par chauffage urbain Chantier propre - Réalisation d’un guide en début de chantier - Suivi spécifique « chantier propre » par bureau d’étude spécialisé

Descriptif technique : Les planchers mixtes : Système Bois Béton Les planchers mis en œuvre ont fait l’objet d’un important travail de mise au point en phase chantier. Les poutres ont une section de 16 cm de large et 46 cm de hauteur, pour un entraxe de 63 cm environ. Cette section assure inertie et stabilité au feu mais surtout ce profil étroit et « étiré en hauteur » participe à l’élégance de l’ensemble. Plusieurs prototypes ont été nécessaires afin de déterminer le profil exact de ces poutres. Un système d’entaille filant le long de chaque poutre assure la parfaite intégration des éléments de finition - dalles de faux plafond acoustiques et doublage placoplatre. Deux types de mise en œuvre ont été mis au point : Mise en oeuvre type 1, dans les murs destinés à être enduits : Les poutres sont fixées directement dans le mur pierre au moyen de poches d’ancrages Mise en oeuvre type 2, dans les murs destinés à être doublés : Les poutres sont fixées en appui sur des liernes périphériques en sapin, dissimulées à terme dans le doublage placoplatre Le choix de l’essence définitive s’est porté sur le châtaigner pour son bel aspect et ses douces tonalités. Une huile ultramate est appliquée en amont en atelier afin d’assurer une bonne protection. Le résultat est à la hauteur des efforts. Ces plafonds, hautement qualificatifs, participent à la belle ambiance du lieu. La suite de la réhabilitation peut être alors d’une élégante sobriété.

Acteurs du projet

Maître d'ouvrage (1)

Maître d'ouvrage - Etat ou collectivité (locale et territ)

APIJ - Agence publique pour l'immobilier de la Justice (94)

Etudes et ingénieries (7)

Maître d'oeuvre - architecte Mandataire

VURPAS ARCHITECTES (69)

Bureau d'études Acoustique

EAI (69)

Bureau d'études structure bois

AIA INGENIERIE LYON (69)

Bureau d'études environnement

EODD INGENIEURS CONSEILS (69)

Bureau d'études thermique

AIA INGENIERIE LYON (69)

Economiste

VURPAS ARCHITECTES (69)

Designer / architecte d'intérieur

VURPAS ARCHITECTES (69)

Entreprises des lots bois (2)

Menuisier

SMIT (Société de Menuiseries Industrialisées Treille) (39)

Autre lot de la construction

CUROT CONSTRUCTION (21)



Retour à la liste